DÉMARCHES
EN LIGNE

Fiche pratique

Aides financières pour l'embauche d'un travailleur handicapé

Vérifié le 15 octobre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé du travail

Les employeurs du secteur privé soumis à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH) peuvent bénéficier d'aides financières en cas d'embauche d'un salarié handicapé. Les aides ne sont pas automatiques. Elles sont octroyées seulement après l'aménagement du poste de travail de la personne recrutée, et après que l'employeur en ait fait une demande auprès de l'Agefiph. Le dossier de demande doit prouver l'importance des surcoûts (reconnaissance de la lourdeur du handicap).

Objectif

Cette aide a pour objectif de compenser les surcoûts importants liés à l'adaptation d'un poste de travail pour un salarié handicapé.

Elle peut être perçue seulement après l'aménagement optimal du poste de travail.

Qui peut en bénéficier ?

Cette aide peut être accordée à tout employeur qui embauche un salarié handicapé et à tout travailleur handicapé indépendant.

Comment en bénéficier ?

L'employeur doit prouver l'importance significative des surcoûts. Les dépenses doivent être liées à l'adaptation du poste de travail. L'employeur doit détailler la nature et le montant des dépenses.

 Attention :

l'employeur doit demander une reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH).

Comment faire la demande ?

Service en ligne
Demande de reconnaissance de lourdeur du handicap (RLH)

Accéder au service en ligne  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

Auprès de l'Agefiph de votre région :

Où s’adresser ?

Quel montant ?

Le montant est un forfait annuel qui s'élève à :

  • 5 582,50 (fourchette basse)
  • ou à 11 114,25 (fourchette haute).

Versement

L'aide est versée chaque trimestre. L'employeur doit fournir une preuve des heures effectivement travaillées pendant le trimestre.

Elle est accordée pendant une durée de 3 ans, renouvelable.

L'aide ne peut se cumuler avec une autre aide versées par l’État aux entreprises adaptées (au handicap).

L'Agefiph met à disposition un guide en ligne qui détaille tous les aspects de cette aide.

Objectif

L'aide a pour but de faciliter l'embauche d'un travailleur handicapé ou son évolution professionnelle.

Elle finance une partie des dépenses liées

  • soit à l'accueil et l'intégration de la personne handicapée nouvellement recrutée,
  • soit à l'accompagnement sur un nouveau poste. Il s'agit alors d'une évolution ou d'une mobilité professionnelle du salarié handicapé.

 Exemple

Les dépenses peuvent être liées à une formation de sensibilisation au handicap destinée aux salariés de l'entreprise, ou bien à la mise en place d'un encadrement personnalisé pour le travailleur handicapé.

Qui peut en bénéficier ?

Tout employeur d'une personne handicapée en CDI ou CDD de 6 mois minimum.

L'aide est accordée si l'employeur prouve les dépenses liées aux mesures réellement mises en œuvre.

Quel est son montant ?

Son montant maximum est de 3 000 €.

Comment en bénéficier ?

La demande se fait soit auprès de Pôle emploi, soit auprès d'un conseiller de Cap emploi, soit auprès de l'Agefiph.

Le formulaire doit être impérativement transmis à Agefiph, signé et complété.

Formulaire
Demande d'aide à l‘accueil, à l'intégration ou à l'évolution professionnelle d'un travailleur handicapé

Accéder au formulaire (pdf - 964.5 KB)  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

L'aide est cumulable avec les autres aides de l'Agefiph, ainsi qu'avec les aides à l'emploi et à l'insertion professionnelle délivrées par l’État ou par les régions.

Elle peut être renouvelée pour un même salarié dans une même entreprise dans le cadre d'une évolution ou d'une mobilité professionnelle.

Adaptation de cette aide à la crise sanitaire liée au Covid-19

L'objectif est de prendre en charge les besoins nouveaux qui peuvent apparaître suite à la crise sanitaire.

Ces besoins doivent être en lien avec une prise de poste ou une évolution professionnelle d'un travailleur handicapé.

Tout employeur d'un salarié en situation de handicap peut en bénéficier.

La démarche pour l'obtenir consiste à prouver que le poste de travail évolue à cause de la crise sanitaire.

L'aide peut être demandée jusqu'à 6 mois après la prise de poste, dans lesquels les 3 mois de confinement de mars à mai 2020 ne sont pas comptés.

Exemple : si la prise de poste date du 1er mars 2020, l'aide peut être demandée jusqu'au 1er décembre 2020.

Cette aide exceptionnelle peut être demandée jusqu'au 28 février 2021.

Elle est cumulable avec les autres aides de l'Agefiph et avec celles de l’État.

Objectif

Cette aide est accordée pour financer les moyens techniques, humains ou organisationnels permettant d'adapter un poste à un handicap.

 Exemple

Aménagement, logiciels spécifiques, tutorat, interprétariat ou transcription en braille

Qui peut en bénéficier ?

Tout employeur d'un salarié handicapé pour lequel la médecine du travail atteste l'aggravation du handicap.

Cette aggravation entraîne alors des conséquences sur l'aptitude du salarié handicapé à occuper son poste de travail.

Quel est son montant ?

Le montant de l'aide est évalué en fonction de chaque situation. Il sert à compenser uniquement le handicap. Les dépenses liées à des investissements sans rapport avec la compensation du handicap sont exclues.

Comment en bénéficier ?

L'employeur doit adresser sa demande à l'Agefiph.

Où s’adresser ?

Le dossier de la demande doit contenir l'avis médical reconnaissant l'aggravation du handicap.

L'employeur doit remplir un formulaire complété et signé à transmettre à l'Agefiph.

Formulaire
Demande d'intervention de l'Agefiph

Accéder au formulaire (pdf - 987.9 KB)  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

L'aide est ponctuelle. Pour qu'elle soit durable, l'entreprise doit effectuer une démarche de reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH).

Service en ligne
Demande de reconnaissance de lourdeur du handicap (RLH)

Accéder au service en ligne  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

L'aide peut être renouvelée dans les cas suivants :

  • Aggravation du handicap
  • Évolution de la situation de travail
  • Obsolescence liée à l'évolution technologique
  • Usure du matériel qui entraîne un surcoût pour l'employeur

L'aide est cumulable avec les autres aides.

Objectif

Cette aide finance les frais consacrés à l'étude de solutions pour maintenir dans l'emploi un travailleur handicapé.

Elle permet d'accorder du temps supplémentaire aux employeurs afin de trouver une solution pour maintenir l'emploi d'un collaborateur.

Exemples : réunions, temps de concertation.

Qui peut en bénéficier ?

Tout employeur d'un salarié handicapé à condition que la médecine du travail atteste l'aggravation du handicap ou l'évolution du contexte professionnel.

Quel est son montant ?

L'aide est de 2 000 €.

Comment en bénéficier ?

La demande d'aide s'effectue uniquement auprès d'un conseiller de Cap emploi. Il indique à l'entrepreneur la démarche à suivre.

Où s’adresser ?

L'aide est cumulable. Elle n'est pas renouvelable.

Adaptation de cette aide à la crise sanitaire liée au Covid-19

L'objectif de cette aide exceptionnelle est de compenser le temps supplémentaire nécessaire et de tenir compte des difficultés rencontrées du fait de la crise sanitaire.

Exemples : délais de livraison du matériel de compensation, difficultés financières.

Tout employeur qui a été accompagné par Cap emploi pour le maintien d'un emploi d'un travailleur handicapé, entre juin 2019 et mars 2020, peut en faire la demande. Elle est accordée par un conseiller de Cap emploi.

L'aide s'élève à 2 000 €.

Elle est cumulable avec les autres aides.

L'employeur qui souhaite recruter une personne handicapée en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation peut bénéficier d'une aide si le contrat est d'une durée d'au moins 6 mois et de 24 heures par semaine minimum.

Une exception peut être accordée sur des contrats dont la durée minimale est de 16 heures hebdomadaires.

La demande d'aide se fait en remplissant un formulaire de demande d'intervention à adresser à l'Agefiph :

Formulaire
Demande d'intervention de l'Agefiph

Accéder au formulaire (pdf - 987.9 KB)  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

Où s’adresser ?

Son montant maximum est de 3 000 € pour un contrat d'apprentissage et de 4 000 € pour un contrat de professionnalisation.

L'aide est proportionnelle à la durée du contrat de travail, mais elle commence à partir du 6e mois travaillé.

Cette aide est cumulable avec les autres aides.

Elle est renouvelable en cas de poursuite des études au niveau supérieur.

Elle peut être prolongée en cas de redoublement de classe.

2 aides exceptionnelles

Deux aides sont mises en place pour faciliter l'embauche pendant la crise sanitaire liée au Covid-19 :

  • L'aide Soutien au contrat de professionnalisation ou d'apprentissage. Pour en bénéficier, l'embauche doit avoir eu lieu avant le 10 mai 2020 et le contrat doit continuer au delà du 31 août 2020.
  • L'aide majorée à l'embauche en contrat de professionnalisation ou d'apprentissage. Pour en bénéficier, l'embauche doit avoir lieu entre le 11 mai 2020 et le 28 février 2021.

Comment en bénéficier ?

Un tableau récapitulatif des conditions pour obtenir une aide est mis à disposition des employeurs par l'Agefiph.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter l'Agefiph à l'adresse suivante :

Où s’adresser ?

Par mail

centre@agefiph.asso.fr

Objectif

Cette aide finance les coûts pédagogiques de tout type de formations qui permettent le maintien d'une personne à son poste. Son emploi peut être menacé parce que la situation de travail n'est plus adaptée au handicap.

Cette menace peut être causée par un changement du contexte de travail ou par une aggravation du handicap.

Qui peut en bénéficier ?

Tout employeur d'une personne handicapée ou tout travailleur indépendant handicapé peut bénéficier de cette aide.

Sous quelles conditions ?

Il est nécessaire de fournir une attestation de la médecine du travail prouvant que le contexte de travail n'est plus adapté au handicap, ou qu'une aggravation du handicap rend difficile le maintien dans l'emploi.

Quel est son montant ?

Son montant dépend des cofinancements prévus auprès des autres financeurs (Opco, commissions paritaires interprofessionnelles régionales, etc.) et après analyse au cas par cas.

Elle est renouvelable et cumulable avec d'autres aides.

Comment en bénéficier ?

La demande d'aide s'effectue auprès d'un conseiller Cap emploi ou auprès de l'association Comète (association en faveur de l'insertion professionnelle des patients hospitalisés).

Où s’adresser ?

L'employeur doit remplir le formulaire complété et signé de demande d'intervention et l'adresser à l'Agefiph .

Formulaire
Demande d'intervention de l'Agefiph

Accéder au formulaire (pdf - 987.9 KB)  

Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph)

Employeurs concernés

Tous les employeurs du secteur privé, les entreprises et les associations, sont concernés par cette aide.

 Attention :

un particulier employeur n'y a pas droit.

Conditions pour recevoir cette aide

  • Le salarié embauché doit être reconnu travailleur handicapé (RQTP)
  • Sa rémunération doit être inférieure ou égale à 2 fois le Smic, soit 3 079 € mensuels
  • Son contrat est soit un CDI soit un CDD de minimum 3 mois
  • Le contrat doit être signé entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021
  • L'employeur est à jour de ses déclarations et paiements de cotisations et d'impôts
  • L'employeur ne bénéficie pas d'une autre aide de l’État à l'insertion ou au retour à l'emploi sur ce même contrat
  • Le poste n'a pas fait l'objet d'un licenciement économique depuis le 1er janvier 2020
  • Le salarié n'est pas déjà présent dans l'entreprise au 1er septembre 2020 sur un contrat non concerné par cette aide

Montant de l'aide

Le montant maximum de l'aide est de 4 000 € par salarié.

Elle est versée à la fin de chaque trimestre pendant 1 an maximum.

Le montant est proportionnel au temps de travail et à la durée du contrat.

Les périodes d'activité partielle ne sont pas prises en compte.

 Exemple

Si le contrat est un CDD de 6 mois qui commence le 1er novembre 2020, alors 1 000 € sont versés fin janvier 2021, puis 1 000 € fin avril 2021.

Si le CDD est ensuite transformé en CDI, l'employeur continue à recevoir l'aide, dans la limite d'1 an maximum, même si le salarié n'est plus reconnu comme travailleur handicapé.

Comment faire la demande ?

La demande d'aide s'effectuera en ligne à partir du 4 janvier 2021.

La demande doit être déposée dans les 6 mois maximum après le début du contrat.

 Exemple

Pour les contrats signés fin février 2021, la demande est à déposer jusqu'à fin août 2021.

L'employeur doit fournir une attestation de présence du salarié pour chaque trimestre du contrat. Le délai maximum pour fournir cette attestation est de 4 mois après la fin du trimestre travaillé. Si ce délai n'est pas respecté, l'arrêt du versement de l'aide est définitif.

Pour en savoir plus

Contactez Votre Mairie

RGPD

12 + 11 =

mairie de vinassan

9 Rue Jean Jaures
11 110 VINASSAN

Contact

Tél : 04 68 45 29 00
Fax : 04 68 45 24 41
accueil@vinassan.fr

Heures

L – V : 8am–5pm

S – D : fermé